Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
                                       La Voie de la Liberté

La Voie de la Liberté

Organe Central du Parti Communiste Prolétarien de Côte d'Ivoire

Appel à la résistance contre les menées de l'impérialisme français en Côte d'Ivoire


Appel à la résistance nationale pour la défense de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, son intégrité territoriale, sa souveraineté et l’unité de notre peuple. Par les accords de Marcoussis, la France démontre qu’elle n’est pas prête à renoncer à ses visées néocolonialistes. Par les accords de Marcoussis, elle veut garder sa mainmise sur la Côte d’Ivoire, poursuivre sa politique surannée, renforcer son armée d’occupation, imposer un président de la république sur mesure et en accord avec ses intérêts et de ceux de ses alliés internes et externes, aux détriments de ceux de notre peuple.

L’organisation «Souveraineté», appel à la résistance nationale anti-impérialiste pour la défense de l’indépendance, la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’unité de notre peuple.
La France et les autres puissances étrangères ont de tout temps tenté de diviser notre pays et de tout temps, le peuple ivoirien a su réagir victorieusement à ces manœuvres de divisions pour garder jalousement son unité et sa liberté. Et, il en est de même aujourd’hui, où nous voyons sous nos yeux, sa volonté d’indépendance et son, désir inébranlable d’unité. Volonté et soif d’indépendance, d’unité, de souveraineté, d’intégrité territoriale qui s’affirment, se cristallisent, se consolident dans la chair et le sang de chaque ivoirien, qu’il soit du Nord, du centre, du Sud, de l’Est ou de l’Ouest.

Un peuple quand il est uni et résolu à défendre sa liberté et son indépendance est capable de vaincre n’importe quel agresseur, y compris l’agresseur occupant français actuel, ses bandes armées et ses complices de l’Onu. Nous devons nous organiser, préparer une résistance de longue durée avec les sacrifices qu’il faut consentir pour faire échouer toutes les stratégies de guerre, de manœuvres de soumission de la France et l’obliger à signer un véritable accord par lequel elle s’engage solennellement à reconnaître l’indépendance ; la souveraineté, l’intégrité territoriale de la Côte d’Ivoire.

La France n’est pas l’amie de la Côte d’Ivoire, ni de son peuple. Elle est une puissance d’occupation pour s’accaparer le pétrole, le cacao, le café, l’hévéa, la banane, l’ananas, le coton, le gaz, l’or, le diamant, l’électricité, l’eau, le téléphone, les ports, le chemin de fer, l’aéroport etc… au profit de ses Multinationales, de ses groupes financiers et occultes. C’est la raison de sa présence en Côte d’Ivoire : piller ses richesses. Le sol de notre patrie doit se délivrer de la présence de l’occupant français.

La résistance de notre peuple doit mettre fin à son agression armée, à son engagement militaire et à son ingérence dans les affaires intérieures de la Côte d’Ivoire. Notre résistance nationale anti-impérialiste de libération nationale, doit obliger la France à reconnaître publiquement son indépendance, sa souveraineté, son unité, son intégrité territoriale. Elle doit la pousser à s’engager solennellement devant le monde à les respecter.


Non à l’occupation de notre pays par la France !


Non à la partition et à l’annexion de notre pays !


Résistance nationale anti-impérialiste pour la défense de l’indépendance, l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’unité de la Côte d’Ivoire !


Non aux accord colonialistes de Marcoussis, d’annexion, de soumission !




Souveraineté


Paris, le 10 novembre 2004